Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 00:00

?

Bonjour à tous,

Ces élections me laissent dans l'expectative. Que penser des gouvernements nationaux et de leur réel pouvoir de décision et d'action quand quelques centaines de personnes et de familles sur la planète détiennent des richesses équivalentes à celles de la moitié de la planète ? En me promenant sur le Net le premier janvier 2007, j'ai pu y lire que... 3 personnes dans le monde possédaient les richesses des 48 pays les plus pauvres du monde, et que 500 personnes pouvaient se targuer d'une fortune équivalente à celle que se partagent près de 3 milliards d'êtres humains. Même si ces chiffres n'étaient pas tout à fait exacts, les grandes tendances sont celles-là. Alors, de quel(s) réel(s) pouvoir(s)disposent encore les élus de chaque pays, si ce n'est celui de s'incliner devant les grandes puissances financières internationales, leurs groupes de pression et les armées privées dont la force de dissuasion n'a d'égale que la fortune des maîtres du monde ?

J'hésite donc à aller voter dimanche. Parce que ces élections, comme les précédentes et les suivantes, ici comme ailleurs, ne sont finalement que parodie de démocratie. Parce que, pendant que les électrices et les électeurs se concentrent sur la lecture des programmes des douze candidats et se pressent à leurs meetings, les maîtres du monde continuent à amasser toujours plus d'argent au détriment des plus pauvres en voie de paupérisation fulgurante et massive. Ce constat ne vaut plus seulement pour ces pays que l'on qualifiait de pays sous-développés, puis en voie de développement, puis des pays du Sud, mais aussi pour ces nations qui osent encore affirmer qu'elles sont développées, et faire gober au peuple que demain sera toujours mieux qu'hier. 

J'avais initialement décidé de ne pas voter, parce que je doute que le résultat de ces élections ne change quoi que ce soit au processus de destruction de la planète et de ses habitants. Mais je m'inquiète des votes engendrés par l'intolérance et le refus des responsabilités de chacun. Il est bien connu que lorsque l'on souffre, c'est toujours de la faute de l'autre ! Depuis si longtemps, nous sommes des assistés irresponsables. Et cette irresponsabilité galopante risque de prendre des proportions majeures au moment de glisser son bulletin dans l'urne. Nous sommes tous responsables de nos vies respectives, et, quel que soit le verdict des urnes, nous serons collectivement responsables du blanc seing que nous accorderons à la femme ou l'homme qui sera élu(e).

Alors je vais finalement peut-être aller voter dimanche, parce que je ne veux pas être co-responsable de l'élection de candidats qui porteront atteinte à ce qu'il nous reste de liberté d'expression. Ou de celle que nous croyons être. En attendant, ne nous laissons pas berner par les discours sirupeux des maîtres du monde, qui n'ont de cesse que de dominer et de s'enrichir jusqu'à extinction des cacapités à être, à agir et à vivre. 

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage...Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...