Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 09:00

Bonjour à toutes et à tous,

La mise en ligne, le 1er mai, des premières pages de mon roman en ligne intitulé La Patiente a rendu mes journées très longues et mes nuits très courtes. Mais je suis très heureuse de cette initiative. J'espère que vous le serez aussi en me lisant. Merci à ceux qui ont déjà parcouru le début de mon roman, et à ceux qui ont décidé de soutenir mon projet en s'engageant à acheter un ou plusieurs exemplaires de la version sur papier de mon livre. Cette expérience est pour moi très riche d'enseignements.

J'apprends en marchant, car je ne connaissais pas grand chose sur l'art de construire et d'animer un blog. On ne s'imagine pas le travail nécessaire : imaginer la structure du blog, le contenu et la circulation entre les pages, permettre au visiteur de se repérer facilement, gérer les commentaires, les questions, les souscriptions. S'arracher les cheveux avec les difficultés techniques. Ne pas oublier de remercier chacun pour sa visite et son soutien. Préparer les prochains articles, tout en veillant à une régularité qui fidélisera le lecteur. Référencer son blog sur les moteurs de recherche et les annuaires, informer ses contacts, proposer un échange de liens aux bloggeuses et aux bloggeurs de France et de Navarre. En bref, tenter de se faire connaître. Mais tout cela est palpitant. J'aime apprendre.

Aujourd'hui, je vous propose l'une de mes premières pages de scrap... terminée. J'ai choisi pour cette page une technique bien connue des encadreuses, le biseau perroquet. Le numéro 6 (septembre-octobre 2005) du magazine Histoires de Pages expliquait à ses lecteurs comment procéder. A vous de juger, avec cette page des enfants du Cap Vert (Cabo Verde) intitulée "L'enfance moins l'insouciance"...

Photo N°1 : Le Cap Vert, composé de ses dix îles au visage si différent, fut l'un des points de départ du commerce triangulaire. Pays aride s'il en est, il ne survit que grâce à ses émigrés qui aident considérablement ceux qui sont restés au pays.

 

 Photo N°2 : "Suis-je libre ou esclave, de la pauvreté, de l'économie, de la mondialisation, de l'argent que je n'ai pas ?".

Photo N°3 : Cabo Verde, le pays de Cesaria Evore, Teofilo Chantre, Bau, Bius, Tcheka... Sao Vicente, l'île de la musique, et sa capitale, Mindelo, vibrent sous les sons lancinants de la morna...Les musiciens, y compris les plus célèbres, se produisent dans les cafés. Comme si Johnny Haliday, Céline Dion ou Charles Aznavour se produisaient au café du coin !

Photo N°4 : Des fleurs pour saluer une nature aussi aride. Sur des kilomètres, l'on peut, justement, ne pas voir ni arbres, ni fleurs. La vie humaine est un combat quotidien.

 

 

Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous en cliquant ici

Pour découvrir « La Patiente », mon roman en ligne, c’est là

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article

Repost0

commentaires

audrey 07/05/2007 23:44

elle est très belle ta première page, je peux le dire d'autant plus que je l'ai vue  de près , très près
bises

vava 06/05/2007 16:31

j'aime beaucoup ta page
biz

isabelle56 05/05/2007 21:03

elle est très belle cette page et très émouvante aussi...Bises

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...