Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 18:22

 

Salam Aleikoum,

 

 

 

Photo N°1 : En encadrement comme en scrapbooking, on utilise les techniques du papier déchiré. J'ai opté pour une petite touche de papier déchiré autour des deux photos, pour mettre en valeur le papier habillant le passe-partout, en symbiose avec le sujet et l'atmosphère du désert.

 

Lorsque je voyage, j'essaye d'apprendre les quelques mots de base dans la langue du pays qui m'accueille, et, dans la mesure du possible, à compter. Cela engendre souvent beaucoup d'enthousiasme de la part des autochtones. Ceux-ci en déduisent fréquemment que je maîtrise leur langue et entament illico une conversation enjouée. Pour reprendre prestement le langage des gestes... bien plus parlant !

 

Donc si l'on vous dit salam aleikoum, répondez aleikoum salam. Ce sera déjà un premier pas vers l'autre, ce premier pas si fondamental.

 

Aujourd'hui je veux rendre hommage au désert. Et à un homme du désert. A Sidi, l'un de ces guides maures dont les ancêtres épousaient pour la vie les vastes étendues de dunes et de sable. Dorénavant, la plupart des nomades du désert sont sédentarisés. Le désert conduit à l'essentiel. Milieu hostile de prime abord, le désert engloutit toutes les apparences pour ne plus laisser place qu'à l'essence même de l'être et à sa survie.

 

 

Photo N°2 : Ce cadre habille désormais les murs de mon bureau africain, sous l'oeil attentif de ce chameau (ou dromadaire, je ne sais jamais lequel a une ou deux bosses) rapporté d'Egypte. J'ai choisi de concevoir une maison qui me ressemble, une maison des cinq continents. A l'étage, chaque pièce est dédiée à l'un des continents. Les choix de couleurs, de matières et de la déco en dépendent. Au sol, j'ai choisi des essences de bois provenant du continent concerné. Ici, le doussié.

 

 

Photo N°3 : Gros plan sur Sidi, notre guide lors d'un trek dans le désert mauritanien en décembre 2002, autour de Chinguetti. Cette ancienne oasis sur la route des caravanes de sel remontant vers le nord de l'Afrique se distingue par ses nombreuses bibliothèques privées, recelant des trésors de littérature et d'enluminures précieusement conservés par des générations successives de protecteurs de ce patrimoine inégalé. Chinguetti est considérée comme la septième ville sainte de l'islam.

 

Photo N°4 : la traditionnelle cérémonie du thé. Après une journée de marche et une rapide toilette avec des lingettes !

 

 

Vous souhaitez voir mes précédentes réalisations en encadrement ?

.Encadrement et voyage : trois images d'Afrique pour un cadre multiple avec sous-cartes et biseau anglais

.Encadrement : voyage au carnaval de Venise en biseau rétro

.Encadrement : voyage vers l'art aborigène en Australie

Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Découvrez "La Patiente", mon roman en ligne

 

 

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits.

Partager cet article

Repost0

commentaires

scrapajo 31/05/2007 00:07

très beau  ton cadre, tu as chosi de jolis tons coordonnés
biz

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...