Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 11:22
Bonjour à tous et à toutes,



Photo 1 : A sa mort en 1936, le Docteur Bach laissa deux petits livres décrivant ses méthodes de traitement par les fleurs : "Guéris-toi toi-même" et "Les douze guérisseurs et autres remèdes". L'ouvrage "
La Guérison par les Fleurs", publié au Courrier du Livre, rassemble ces deux petits livres en un seul.

Dans cette rubrique Paroles des Sages du Monde, j’évoque ceux qui, à mon sens, ont contribué à éveiller les consciences. En ce dernier jour du joli mois de mai, je fais ce qu’il me plaît, comme nous y invite la tradition populaire, souvent riche de bon sens. Et il me plaît de vous entretenir du Docteur Bach. Edward de son prénom. Je l’ai rencontré au début de l’année 2000. Du moins sa mémoire, sa conscience, ses découvertes. Car ce médecin britannique, bactériologiste puis homéopathe, avant de réaliser le grand œuvre de sa vie sur les vertus des énergies florales sur les états émotionnels, quitta ce monde, du moins dans cette incarnation là, en 1936.

Il mourut pauvre, comme nombre de grands hommes dont les découvertes ne sont, hélas, pas reconnues de leur vivant. La cinquantaine à peine dépassée. Le mécénat a ceci de précieux qu’il autorise les travaux les plus pointus et les recherches les plus approfondies et les plus novatrices. Mais il n’existe plus guère pour ceux qui osent sortir des cadres établis. Pour ceux qui remettent en question la pensée unique dont il est… fortement déconseillé de s’affranchir.
Edward Bach reprochait à la médecine de se concentrer sur la maladie et de négliger la personnalité du malade.


Ce médecin raillé par ses pairs ne pouvait se satisfaire de la disparition des symptômes, sans compréhension et élimination de la cause profonde des
maladies. A 43 ans, il abandonna les heurs et les honneurs de la médecine londonienne pour partir en quête de solutions au cœur même de la nature. Doté d’une intuition et d’une sensibilité très développées, le Docteur Bach ressentait les vibrations des fleurs. Lorsqu’il se promenait dans la campagne, dans un état émotionnel particulier, il était naturellement attiré par la plante, la fleur, l’arbre qui, par ses vibrations, l’apaisait, lui conférait une véritable stabilité émotionnelle.


Il découvrit tout d’abord les vertus de la Mimule (Mimulus guttatus) et de l’Impatience (Impatiens glandulifera) ou Basalmine. La première s’avéra un remède contre les peurs identifiées de la vie quotidienne. La seconde, comme son nom l’indique, contre l’impatience, l’irritation, l’intolérance. Il définit ainsi 38 états émotionnels parmi lesquels la colère, la jalousie, l’indécision, l’incapacité à trouver sa voie, la rigidité, le manque de confiance en soi, le sentiment de souillure, d’impureté, les ruminations obsessionnelles… Et concocta les élixirs floraux permettant d’y remédier. Dans l’ordre : Holly, Scléranthus, Wild Oat, Rock Water, Larch, Crab Apple, White Chesnut…


Photo 2 : Un champ de colza dans la région chartraine, non loin de Courbehaye, petit village beauceron. Lorsque vous vous promenez dans la nature, chassez vos pensées parasites, fermez les yeux et écoutez les fleurs et les arbres. Avec un peu d’entraînement et de persévérance, peut-être parviendrez-vous à entendre leur langage ?
 
Il existe aujourd’hui plusieurs milliers d’élixirs floraux dans le monde. Les travaux du japonais Emoto sur les cristaux d’eau gelée ont, depuis, mis en exergue les facultés de mémorisation de l’eau. Je vous en parlerai une autre fois. Le docteur Bach a tracé la voie d’une médecine holistique, considérant l’être humain dans son intégralité. Oserais-je dire dans son intégrité ? Le corps physique ne serait-il pas le seul reflet d’une dysharmonie entre la conscience supérieure, l’âme, l’être intérieur… et l’ego ?
 

 
Nourrissez-vous des Paroles des sages du monde

Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »

Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne

 


www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...