Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 11:33
 
Bonjour à toutes et à tous,
Salam aleikoum,

 
 
Photo 1 : Les Pyramides de Guizeh font la notoriété de la capitale égyptienne du Caire. On sait moins que les chevaux de la capitale et leurs écuyers galopent sur fond de Pyramides. Chevaucher en lisière de désert est une merveilleuse manière de prendre du recul sur ce magnifique tableau. Les pur-sang arabes renâclent à trotter. Ils préfèrent galoper avec fougue, comme pour tenter de s’élever vers les hautes énergies pyramidales.
 
 
 
Retour à notre rendez-vous régulier avec les « Paroles des sages du monde ». J’ai choisi pour cette première rencontre de juin la sagesse égyptienne. J’ai eu le plaisir de me rendre déjà trois fois en Egypte. L’on y apprend beaucoup. Sur la vie, sur les autres, sur soi. Il suffit d’écouter les langages des lieux, des édifices, des murs, des hiéroglyphes plurimillénaires. L’époque des pharaons fascine jusqu’aux incrédules.
L’ordre de Maât. Chaque divinité nous guide au plus profond de nous-mêmes. Mais Maât règne sur l’âme des pharaons. Ces derniers doivent conduire leur peuple vers la juste voie pour tous. Ni trop, ni trop peu, pour tous et pour chacun. Les pharaons n’ont certes pas tous respecté la Règle. Certains ont trahi. D’autres ont servi jusqu’à leur dernier souffle la ligne de conduite dans la probité, l’extrême respect de la nature humaine et l’écoute de la quintessence de l’expérience ultime de la supraconscience lumineuse.
 
Pour entendre les paroles des sages égyptiens, je vous propose un petit exercice. Procurez-vous une photo de la Grande Pyramide de Guizeh, la Pyramide de Khéops. Observez la. Laissez-vous envelopper par l’atmosphère si solennelle du lieu. Respirez profondément. De plus en plus profondément. Ralentissez votre rythme respiratoire. Fermez les yeux, et écoutez les paroles que les sages égyptiens de la haute antiquité véhiculent à travers leurs édifices. Certains d’entre vous les entendront clairement, d’autres auront la sensation de n’avoir rien entendu. Plusieurs semaines, mois ou années sont parfois nécessaires après un voyage en Egypte pour comprendre les enseignements reçus. Seule l’expérimentation permet de se faire sa propre opinion. Bon exercice…
 
 
 
 
Nourrissez-vous des paroles des sages du monde
Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »
Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous
Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne
 
 
 
 
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...