Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 11:22
Bonjour à toutes et à tous,
Sabaï Dii,
Je vous ai invités la semaine dernière à prendre connaissance d’une nouvelle rubrique : « Une photo, une pensée ». De mon point de vue, les pérégrinations sur les cinq continents, comme le voyage intérieur, favorisent la réflexion et l’interrogation sur le sens de la vie. Sur la quintessence même de la nature humaine et de l’existence. Dans « Une photo, une pensée », je vous expose une des photos de mon quart de siècle de balades sur la planète… ainsi que la pensée qu’elle m’évoque. Tout simplement.
Je souhaite faire de ce blog un espace de réflexion et de partage sur le sens de la vie et du voyage. J’attends donc vos commentaires sur ce que vous inspirent cette photo et la pensée qui l’accompagne. Si les articles de ce blog vous semblent utiles à l’analyse et à l’évolution de chacun, aidez-moi à les faire connaître en communiquant leur existence à un maximum de personnes autour de vous. Merci d’avance de votre contribution.
 
 

 
 
Photo : sur le marché flottant de Damnoen Saduak, situé à une centaine de kilomètres de Bangkok, en Thaïlande, on échange et on vend frénétiquement toutes sortes de marchandises : fruits, légumes, poissons, viandes, nouilles, thé, etc. Les échoppes ? De longues barques, souvent agglutinées les unes aux autres. Il y a embouteillage aux heures de pointe sur la rivière.
 
 
Cette fois ce sont les légumes exposés sur cette barque qui ont suscité mes réflexions. Malgré le principe de précaution, les OGM (organismes génétiquement modifiés) se propagent peu à peu dans le monde entier. Les multinationales semencières et agroalimentaires focalisent l’attention des peuples sur la contribution de ces nouvelles cultures à la satisfaction des besoins alimentaires du plus grand nombre. Tout bon paysan ou jardinier récolte les graines de ses plantations de l’année, qu’il sèmera l’année suivante. Or les grands semenciers s‘activent, pour le soi-disant bien de tous, et en particulier des plus pauvres, afin de mettre sur le marché des graines stériles. Ainsi, les plantes ne fourniront plus les semences nécessaires pour les semis de l’année suivante. Les paysans et jardiniers du monde entier devront, chaque année, réinvestir dans de nouvelles semences.
 
Il existe une idée reçue selon laquelle la mondialisation profite à tous. Or, entre 1992 et 2002, le revenu par habitant a chuté dans 81 pays. Dans le Tiers-Monde, le nombre des "extrêmement pauvres" a augmenté de près de 100 millions. Un rapport du PNUD des Nations Unies mentionnait en 1998 que les 225 personnes les plus riches du monde disposent d'une fortune équivalente au revenu annuel cumulé des 47% d'individus les plus pauvres de la planète, soit plus de 3 milliards de personnes. Selon la même source, moins de 4% de la richesse cumulée de ces 225 plus grosses fortunes mondiales (évaluées à plus de 1000 milliards de dollars) autoriserait l'accès aux besoins de base et aux services élémentaires tels que la santé, l’éducation et l’alimentation… à tous les habitants de la planète.
 
 
 
 
Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »
Nourrissez-vous des paroles des sages du monde
 
Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous
Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne
 
 
 
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article

Repost0

commentaires

scrapajo 07/06/2007 22:52

jolie photo, de quoi la scraper!!!
merci pour ton com, le dh, c'est le " dear husband', terme obligé en langage scrapbooking
biz

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...