Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 11:33

 

Bonjour à toutes et à tous,

Photo : Désert de l'Adrar, en Mauritanie, au départ de Chinguetti, l'une des sept villes saintes de l'Islam reputée pour ses innombrables bibliothèques privées recelant des trésors de littérature et de livres de médecine, d'art, de sciences du monde arabe et de toutes les nationalités faisant escale dans cette oasis sur la route des caravanes.

Décembre 2002. Je suis fatiguée, lasse d'un certain nombre de difficultés à surmonter. J'ai besoin de prendre l'air. Je rêve du désert depuis longtemps. Je n'ai encore jamais volé vers les dunes de sable, à l'exception de quelques heures dans le Sahara tunisien. Nous sommes le mercredi. Je consulte le catalogue de Club Aventure. Je voyage rarement en groupe, mais je ne me vois pas partir seule en plein désert. Un minimum de logistique s'impose. J'ai apprécié les prestations de Club Aventure lors de mon trek dans le Sanctuaire des Annapurnas au Népal en novembre 2001, et d'une randonnée préparatoire dans le Lubéron français en juillet 2000. Je feuillette le catalogue. Une petite voix me désigne le trek, de niveau facile, dénommé "du massif de l'Adrar aux dunes de Chinguetti".

Ai-je alors ressenti l'appel pressant du désert ? Je dois partir, de manière imminente. C'est le moment. Le prochain départ est le dimanche. J'ai quatre jours pour préparer mon voyage. Qu'à cela ne tienne. J'ai trouvé ce qu'il me faut. Une semaine dans le désert mauritanien, "porte du Monde Arabe et du Sahara, habitée depuis toujours par des populations nomades et possédant de nombreux vestiges préhistoriques. L'empire des sables a sa forteresse : l'Adrar, un immense plateau tabulaire dont les effondrements ont sculpté des paysages féériques", dixit le catalogue de l'agence spécialisée dans les randonnées-voyages.

J'appelle Club Aventure. C'est encore possible. Extrêmement juste mais possible. J'expédie mon passeport en Chronopost, je réserve mes billets de train pour Paris, l'hôtel proche de l'aéroport, je boucle mes bagages. Le désert est propice à l'essentiel. Le dimanche, à cinq heures du matin, je suis à l'aéroport. J'ai peu dormi. L'hôtel n'a rien trouvé de mieux que de déclencher une alarme incendie en pleine nuit. Alors que l'on nous demande d'évacuer l'hôtel sans nos bagages, je m'y oppose. Je ne veux pas louper mon vol. Je m'habille en quatrième vitesse, je prends mon sac à dos, mon sac photo, mes chaussures de randonnée dans une main, et je fonce comme les autres vers la sortie. Certains se retrouvent en pyjama sur le trottoir, moi je suis habillée, avec mes sacs et mes chaussures, prête au départ.

Après quatre heures de vol, nous arrivons à Atar. Nos organisateurs ont scindé le groupe en deux. Nous sommes cinq touristes. Notre guide Sidi nous attend. Nous serons accompagnés par une cuisinière, quatre chameliers, deux chèvres et quatre poulets. L'autre groupe compte onze voyageurs. Nous sommes des privilégiés. Chaque membre de notre petit groupe s'est inscrit quasiment à la dernière minute, pour des raisons diverses. Il y a Laure, Corinne, Nicolas, Xavier et moi. Ravis de ce privilège. Randonner dans le désert en cohorte d'une vingtaine de personnes, autant de chameaux et de chameliers n'engagent guère à l'écoute du silence... Notre aventure se déroulera sous les meilleurs auspices. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite du voyage. 

 Suite de l'aventure, le dimanche 24 juin 2007

Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Evadez-vous vers les cinq continents

.Tour du monde de l’Enfance

.Mémoires de voyages

.Une photo, une pensée

.Paroles des sages du monde

Découvrez « La Patiente », mon roman en ligne

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article

Repost0

commentaires

isabelle56 14/06/2007 11:01

eh ben voilà ! encore frustrée d'être interrompue dans ma lecture assidue de ton récit...
j'adore ton écriture, la façon dont tu sais si bien raconter... vivement la suite !
bises

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...