Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 00:04

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je ne regarde guère la télévision... pour la bonne raison que je n'en ai pas. Mais lorsque je suis chez les autres, je m'enquiers volontiers des programmes et nouveautés. Un mercredi de la fin juin, je suis donc "tombée" sur les 3e et 4e épisodes du feuilleton "Mystère(s)" sur TF1. Passionnée d'ésotérisme, et en quête permanente de sens des événements, le scénario de ce téléfilm m'a immédiatement interpellée. Qu'allait-il se passer le 12 août 2007 ???

TF1 nous a proposé un scénario étrange. Une civilisation d'une autre planète "infiltrait" énergétiquement des êtres humains, afin que leurs enfants à venir portent les codes et attributs de cette civilisation et ses capacités télépathiques et extra-sensorielles. Les dits-enfants, d'apparence parfaitement humaine, avaient pour mission de vivre quelques années ou décennies sur terre avant de repartir vers leur planète d'origine, afin d'apporter à leurs congénères une énergie leur permettant de retrouver certaines de leurs propriétés (la capacité à se matérialiser ?). Les 17 enfants du feuilleton avaient rendez-vous le... 12 août 2007 pour retourner ensemble vers leur planète-mère. Des crop circles leur avaient indiqué en message "codé" l'imminence et le lieu de leur rendez-vous.

Généralement, lorsque l'on nous propose un scénario de science fiction, on projette le spectateur dans des futurs beaucoup plus lointains : les 12 août 2048 ou 2097 eurent été beaucoup plus appropriés à la patte futuriste d'un scénario de ce genre. A moins que les usages aient subitement cédé à une raison que le spectateur lambda ignore ?

 

De la fiction à la réalité, il n'y a souvent qu'un pas. Nos amis suisses ont eu la surprise de voir apparaître un premier crop circle le 4 juillet 2007, à Corcelles-en-Payenne, dans le canton de Vaud. Voir l'article de 24 heures à ce sujet.

Photo : Site web 24 heures

Le second crop circle a été remarqué le 13 juillet 2007 à Dommartin.

 

Le troisième crop circle est apparu le 27 juillet, près du Chalet à Gobet, sur les Hauts de Lausanne. Voir l'article de la TSR (Télévision Suisse Romande) à ce sujet.

 Photo : site web TSR

Ces crop circles ont attiré de nombreux visiteurs, avant d'être rasés, pour certains, par les propriétaires ou exploitants des champs dans lesquels ils avaient été "imprimés". Faut-il détruire de telles "oeuvres d'art", quels qu'en soient les auteurs et les origines ? 

Parmi ces visiteurs, quelques passionnés de crop circles et de phénomènes inexpliqués. Daniel Pittet, radiesthésiste géobiologue, a effectué diverses mesures énergétiques dans les trois crop circles vaudois du mois de juillet 2007 : "À l’extérieur des crop circles, la vibration, dans les 3 cas, se situe entre 1'500 et 2'000 v/s [vibrations par seconde], donc 4'500 à 5'000 trop bas. Ceci correspond à l’atmosphère dans laquelle nous vivons 24 heures sur 24. À l’intérieur des crop circles, la vibration est de 36'000 v/s ; même après avoir fauché le blé, comme j’ai pu le constater à Corcelles-prè s-Payerne." Il ne s'agit pas ici de reproduire sa lettre aux médias de la Suisse Romande, mais de vous inviter à lire cette dernière sur son blog.

 

Autre son de cloche, dans le Temps, Pierre Lagrange, sociologue des Sciences à Paris, estime que les agroglyphes (autre nom de ces crop circles ou cercles de cultures, sont surtout l'oeuvre d'artistes amusés par l'émoi qu'ils suscitent. Un article à lire sur le site du journal Le Temps.

Je ne veux pas dans cet article polémiquer sur les crop circles. Simplement éveiller votre attention à ce sujet. On a dénombré de 12 000 à 13 000 crop circles dans le monde jusqu'à présent. Les premiers ont fait leur apparition au début des années 1970. Si certains ont été reconnus d'origine humaine, d'autres demeurent totalement inexpliqués. La perfection des formes géométriques fascine. La rapidité de certaines de leurs réalisations également. L'être humain est-il vraiment seul dans l'univers ?

Retrouvez les précédentes "chroniques d'une "extra-terrestre""

.Chronique d'une extra-terrestre (3) : de l'interaction aves les lieux visités dans nos voyages 

.Chronique d'une extra-terrestre (2) : le domaine des dieux

.Chronique d'une extra-terrestre (1) : l'inspiration de la Grande Pyramide d'Egypte

 Nourrissez-vous des paroles des sages du monde

Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »
 
Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous
 
Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne
 
 
      
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Vincent Gruyer, panographie 20/02/2008 20:10

Vivement le printemps pour aller gambader dans les montagnes et sentir les oedeurs de la nature. Très belle photo, avec une belle profondeur de champs

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...