Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 00:11

 

Bonjour à toutes et à tous,

Merci de vos premiers commentaires et encouragements en bas de ces premiers articles et dans les mails que vous m'avez adressés. Je poursuis aujourd'hui avec cet article pratique sur la documentation collectée sur le Sikkim, avant le départ, et pendant le voyage. En effet, les guides sont rares sur le sujet, du moins en France. Il y a bien sûr un chapitre sur le Sikkim dans le Lonely Planet sur l'Inde du Nord et dans le Guide du Routard sur l'Inde du Nord également. Mais contrairement au Ladakh, par exemple, je n'ai pas trouvé de guide dédié au Sikkim. Ce blog étant un espace d'échanges, et ce carnet de voyage dédié à tous les voyageurs qui désirent se rendre dans la plaine du Gange et au Sikkim, à ceux qui s'y sont déjà rendus et à tous les autres, merci à ceux d'entre vous qui pourraient compléter les informations de cet article de déposer un commentaire en bas de ce texte mentionnant les sources documentaires dont ils disposent. Ce blog est assez bien référencé dans les moteurs de recherche, et en particulier dans Google, et les futurs voyageurs vers le Sikkim auront de fortes probabilités d'accéder à ce carnet de voyage.

Tout d'abord, je remercie l'office du tourisme de l'Inde à Paris de sa diligence et de sa générosité. En 48 heures après un appel téléphonique, puis, sur les conseils de mon interlocutrice, un mail décrivant l'objet de ma demande et les régions visitées en Inde, je recevai une documentation assez conséquente et agréable à l'oeil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 pages 1/2 sur Darjeeling et le Sikkim. En français. L'information y est succinte, mais a le mérite d'exister. Des hôtels y sont mentionnés, tant à Darjeeling qu'à Gandtok. Si certains me semblent largement dépasser les budgets des voyageurs "budget" (de 2500 à 4000 roupies, soit environ 50 à 80 euros), d'autres affichent un tarif plus abordable (400 à 650 roupies, soit 8 à 11 euros). On y trouve également le descriptif des principales fêtes se déroulant au Sikkim : Pang Lhabsol (commémoration de la calotte de neige du Kanchenjunga, en août-septembre) ; Lossong (nouvel an sikkimais, entre décembre et janvier), à ne pas confondre avec le Losar (nouvel an tibétain, fin janvier-début février), Dassera (fête populaire hindoue, première ou seconde semaine d'octobre) ; Dipavali (festival des lumières en hommage à la déesse de la richesse et la prospérité Laxmi, célébré la 3e semaine d'octobre ou 1ere de novembre) ; Poshsakrantin (fête hindoue de fin de moisson, 2e semaine de janvier).

 

 

 

30 pages dans un format de poche sur Darjeeling, Gandtok et Kalimpong. En anglais. Pour chacune de ces trois villes, on y trouve une présentation d'introduction succinte de leurs atouts, puis des informations sur le climat et la meilleure saison pour s'y rendre (avril à mi-juin ET septembre à novembre pour Darjeeling ; mars à fin mai ET octobre à mi-décembre pour Gandtok), les moyens d'accès, les agences de trek et d'excursion, les hôtels, les visites à effectuer, des propositions d'itinéraires en fonction de la durée du séjour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 pages sur le Sikkim dans ce document sur l'Inde du Nord-Est. En anglais. Le plus complet des documents fournis par l'office du tourisme. Décrit les lieux à visiter, les itinéraires possibles, les fêtes et festivals, les itinéraires de treks, les balades en hélicoptère (de 1200 roupies pour survoler la capaitale Gandtok durant 20 minutes à 6250 pour 90 minutes au dessus du Kanchenjunga). Hôtels, carte, coordonnées des offices du tourisme. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une très belle brochure générale sur l'Inde, avec une carte distinguant les 28 provinces du sous-continent. Elle contient une liste assez impressionnante des fêtes et festivals de musique du pays, une triple page sur les parcs nationaux et animaliers, une double page d'informations pratiques.

A propos d'informations pratiques, et sans reprendre l'intégralité de celles que vous trouverez dans les guides et/ou documents ci-dessus, en voici trois :

Le prix du visa à entrées multiples, valable 6 mois, s'élève à 50 euros.
Fin octobre 2007, 1 euro équivalait à 55 roupies.
Le décalage horaire est de + 4h30 en hiver et de + 3h30 en été.

On peut également se procurer sur place des ouvrages très complets et intéressants. Ils sont tous en anglais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce très beau livre de Alok K. Shrivastava, proposé avec une couverture rigide (400 roupies -7,5 euros) ou souple (300 roupies - 5,5 euros) est édité par le département du tourisme du gouvernement sikkimais. On peut se le procurer à l'office de tourisme de Gandtok (et peut-être dans les autres offices du tourisme, mais je n'ai pas testé cette possibilité). Il décrit la 22e province indienne, son peuple (lepchas, bhutias, népalais), ses coutumes, son artisanat, sa faune, sa flore, ses monastères bouddhistes, ses sommets, ses lacs sacrés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme indiqué sur la couverture, voici un guide de poche de 32 pages, en anglais, décrivant les principaux lieux à visiter au Sikkim. Coût : 40 roupies, soit 80 centimes d'euros environ.... En face de chaqu page de texte, une page contenant deux photos. Dans la même collection et le même format, il existe un livret de photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce dépliant contient au recto, des descriptifs des principaux lieux d'intérêt du Sikkim, et, au verso, différentes cartes (de Gandtok, des routes et des chemins de treks de la province, du Sikkim). 40 roupies également, à l'office du tourisme de Gandtok.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un guide de voyage complet et illustré de photos avec une proposition d'itinéraire sur 12 jours. En anglais. 395 roupies, soit 7,5 euros.

 

 
Un guide très intéressant sur le Sikkim avec beaucoup de textes. Il me fait penser aux guides Autrement. 695 roupies, soit environ 13 euros.
Pour être informé(e) de la parution des prochains articles sur ce blog, abonnez-vous
 
Pour lire les autres articles de ce carnet de voyage "de la plaine du GANGE aux monastères bouddhistes du SIKKIM", c'est ici
 
 
 
 
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article

Repost0

commentaires

isabelle56 13/11/2007 09:21

coucou Fabienne, merci de continuer à nous faire découvrir ton périple asiatique pas à pas... toutes les infos que tu partages pourront être très utiles aux futurs voyageursBises

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...