Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 12:39

Bonjour à toutes et à tous,

 

Photo : Ces trois pyramides furent érigées sous le règne de trois pharaons : Khéops, Khéphren et Mykérinos. Celle de Khéops a pour nom La Grande Pyramide. Le nombre de visiteurs quotidiens à l'intérieur de la Grande Pyramide est limité (deux fois 100 ou 150 visiteurs le matin et l'après-midi) de même que le temps de présence, à cause de la raréfaction de l'air dans la dernière chambre. J'ai eu le privilège, lors de mon premier voyage en Egypte en 2003, de pouvoir y rester une vingtaine de minutes, dont la moitié, seule. Comme pour entrer en contact avec l'âme de Khéops ? Il m'a fallu 48 heures pour digérer l'énergie reçue.

 

Ce blog est celui de toutes les formes de voyage. Et de tous les exercices intellectuels et spirituels. Au sens de la découverte des autres et de soi. C'est aussi un libre espace de communication et d'expression, de création et d'imagination. Du moins c'est ainsi que je le conçois. J'innove aujourd'hui avec une nouvelle rubrique. Un exercice de style. Chronique d'une extra-terrestre. Ne le sommes-nous pas un peu tous ? 

L'imagination de l'être humain est sans limites. De même que son potentiel de création. Du moins pour celui qui s'affranchit des cadres rigides dans lequel la conscience collective nous enferme. Alors pourquoi se cantonner à notre seule planète Terre ? Amis voyageurs, vous qui aimez découvrir les contrées lointaines de nos cinq continents, jusqu'où votre imagination peut-elle vous emmener ? Dans cette nouvelle rubrique, je vais tenter de me mettre dans la peau d'une extra-terrestre qui observe la planète Terre et ses six milliards d'habitants. Peut-être ne sommes-nous pas seuls dans l'univers ? Peut-être existe-t-il d'autres formes de vie à des milliers ou des millions de kilomètres ? Et si le voyage ne s'arrêtait pas aux cinq continents identifiés sur la Terre ?

L'art et la manière. Ainsi sera le premier thème de cette chronique d'une extra-terrestre. L'art et la manière de sentir, de voir, d'entendre, d'aimer la vie sur la Terre.  Que sentez-vous, vous, les humains humanoïdes associés dans la vengeance quotidienne à l'égard de ceux que vous portez au firmament des responsabilités de vos souffrances et de vos errances ? Que voyez-vous à travers tous ces prismes déformés par votre angle de vision périmé ? Que comprenez-vous de vos incapacités et de vos doutes quant à la véritable ligne de conduite à suivre dans chacune de vos incarnations sur la Terre ? Rappelez-vous lorsque vous étiez, vous aussi, des extra-terrestres. Lorsque vous viviez sur toutes ces autres planètes et dans toutes ces galaxies et ces univers dotés de quadruples dimensions, à tout le moins propulsés dans des représentations psychiques multipolaires.

 

Une fois les souvenirs de nos vies d'extra-terrestres évanouis, qu'avons-nous créé sur la Terre ? Désastres climatiques, déchêts incalculables, zizanie de clans et de groupes déclencheurs de haine et d'irrespectables condamnations à la vie dénuée de sens. Nous avions dans d'autres représentations de l'Humanité toutes les caractéristiques de la compréhension de nos vies respectives, mais elles se sont envolées. Aujourd'hui, nous errons comme des âmes en peine sur une Terre devenue aussi inhospitalière que nos propres pensées d'éradication de l'harmonie et l'amour de la nature, des incarnations sous toutes leurs formes et de la continuité à travers les incarnations successives.

 

 
Nourrissez-vous des paroles des sages du monde
 
Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »
 
Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous
 
Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne
 
  
 
 
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.
Partager cet article
Repost0
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 11:33
 
Bonjour à toutes et à tous,
Salam aleikoum,

 
 
Photo 1 : Les Pyramides de Guizeh font la notoriété de la capitale égyptienne du Caire. On sait moins que les chevaux de la capitale et leurs écuyers galopent sur fond de Pyramides. Chevaucher en lisière de désert est une merveilleuse manière de prendre du recul sur ce magnifique tableau. Les pur-sang arabes renâclent à trotter. Ils préfèrent galoper avec fougue, comme pour tenter de s’élever vers les hautes énergies pyramidales.
 
 
 
Retour à notre rendez-vous régulier avec les « Paroles des sages du monde ». J’ai choisi pour cette première rencontre de juin la sagesse égyptienne. J’ai eu le plaisir de me rendre déjà trois fois en Egypte. L’on y apprend beaucoup. Sur la vie, sur les autres, sur soi. Il suffit d’écouter les langages des lieux, des édifices, des murs, des hiéroglyphes plurimillénaires. L’époque des pharaons fascine jusqu’aux incrédules.
L’ordre de Maât. Chaque divinité nous guide au plus profond de nous-mêmes. Mais Maât règne sur l’âme des pharaons. Ces derniers doivent conduire leur peuple vers la juste voie pour tous. Ni trop, ni trop peu, pour tous et pour chacun. Les pharaons n’ont certes pas tous respecté la Règle. Certains ont trahi. D’autres ont servi jusqu’à leur dernier souffle la ligne de conduite dans la probité, l’extrême respect de la nature humaine et l’écoute de la quintessence de l’expérience ultime de la supraconscience lumineuse.
 
Pour entendre les paroles des sages égyptiens, je vous propose un petit exercice. Procurez-vous une photo de la Grande Pyramide de Guizeh, la Pyramide de Khéops. Observez la. Laissez-vous envelopper par l’atmosphère si solennelle du lieu. Respirez profondément. De plus en plus profondément. Ralentissez votre rythme respiratoire. Fermez les yeux, et écoutez les paroles que les sages égyptiens de la haute antiquité véhiculent à travers leurs édifices. Certains d’entre vous les entendront clairement, d’autres auront la sensation de n’avoir rien entendu. Plusieurs semaines, mois ou années sont parfois nécessaires après un voyage en Egypte pour comprendre les enseignements reçus. Seule l’expérimentation permet de se faire sa propre opinion. Bon exercice…
 
 
 
 
Nourrissez-vous des paroles des sages du monde
Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »
Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous
Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne
 
 
 
 
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.
Partager cet article
Repost0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 11:22
Bonjour à toutes et à tous,
Sabaï Dii,
Je vous ai invités la semaine dernière à prendre connaissance d’une nouvelle rubrique : « Une photo, une pensée ». De mon point de vue, les pérégrinations sur les cinq continents, comme le voyage intérieur, favorisent la réflexion et l’interrogation sur le sens de la vie. Sur la quintessence même de la nature humaine et de l’existence. Dans « Une photo, une pensée », je vous expose une des photos de mon quart de siècle de balades sur la planète… ainsi que la pensée qu’elle m’évoque. Tout simplement.
Je souhaite faire de ce blog un espace de réflexion et de partage sur le sens de la vie et du voyage. J’attends donc vos commentaires sur ce que vous inspirent cette photo et la pensée qui l’accompagne. Si les articles de ce blog vous semblent utiles à l’analyse et à l’évolution de chacun, aidez-moi à les faire connaître en communiquant leur existence à un maximum de personnes autour de vous. Merci d’avance de votre contribution.
 
 

 
 
Photo : sur le marché flottant de Damnoen Saduak, situé à une centaine de kilomètres de Bangkok, en Thaïlande, on échange et on vend frénétiquement toutes sortes de marchandises : fruits, légumes, poissons, viandes, nouilles, thé, etc. Les échoppes ? De longues barques, souvent agglutinées les unes aux autres. Il y a embouteillage aux heures de pointe sur la rivière.
 
 
Cette fois ce sont les légumes exposés sur cette barque qui ont suscité mes réflexions. Malgré le principe de précaution, les OGM (organismes génétiquement modifiés) se propagent peu à peu dans le monde entier. Les multinationales semencières et agroalimentaires focalisent l’attention des peuples sur la contribution de ces nouvelles cultures à la satisfaction des besoins alimentaires du plus grand nombre. Tout bon paysan ou jardinier récolte les graines de ses plantations de l’année, qu’il sèmera l’année suivante. Or les grands semenciers s‘activent, pour le soi-disant bien de tous, et en particulier des plus pauvres, afin de mettre sur le marché des graines stériles. Ainsi, les plantes ne fourniront plus les semences nécessaires pour les semis de l’année suivante. Les paysans et jardiniers du monde entier devront, chaque année, réinvestir dans de nouvelles semences.
 
Il existe une idée reçue selon laquelle la mondialisation profite à tous. Or, entre 1992 et 2002, le revenu par habitant a chuté dans 81 pays. Dans le Tiers-Monde, le nombre des "extrêmement pauvres" a augmenté de près de 100 millions. Un rapport du PNUD des Nations Unies mentionnait en 1998 que les 225 personnes les plus riches du monde disposent d'une fortune équivalente au revenu annuel cumulé des 47% d'individus les plus pauvres de la planète, soit plus de 3 milliards de personnes. Selon la même source, moins de 4% de la richesse cumulée de ces 225 plus grosses fortunes mondiales (évaluées à plus de 1000 milliards de dollars) autoriserait l'accès aux besoins de base et aux services élémentaires tels que la santé, l’éducation et l’alimentation… à tous les habitants de la planète.
 
 
 
 
Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »
Nourrissez-vous des paroles des sages du monde
 
Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous
Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne
 
 
 
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.
Partager cet article
Repost0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 09:11

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je poursuis mon exposition en ligne de mes travaux de cartonnage. Je vous propose aujourd'hui une boîte-livre pour cartes de visite, sur une idée de Laurence Anquetin, dans son livre "Le cartonnage, techniques et créations" aux Editions Fleurus. J'aime ces papiers à base de caractères manuscrits. J'ai pris beaucoup de plaisir à concevoir cet objet.  

 

 

  

 

Photo 1 : La base de cette boîte est de 19,5 x 14,5. J'ai associé du skyvertex et un papier avec ces caractères manuscrits. L'astuce consiste à insérer un ruban au fond de chaque compartiment pour faciliter la saisie des cartes de visite du fond de la boîte... 

 

 

 

Photo 2 : attention, ne faites pas comme moi. Malgré toutes les précautions d'usage, j'ai collé le papier fantaisie à l'envers sur le dos de la boîte. Fort heureusement, il est rare de regarder simultanément le recto et le verso !

 

 

 

Photos 3 et 4 : j'aime ces boîtes en forme de "livres". Peut-être parce que, depuis ma plus tendre enfance, je suis passionnée de lecture et d'écriture ?

 

 

 

Vous souhaitez voir mes précédentes réalisations en cartonnage ?

.Scrap et cartonnage : mini-album pour 70 bougies

.Cartonnage : le duo du premier tour de la présidentielle

.Cartonnage : voyage au pays des idéogrammes chinois

Vous souhaitez voir mes précédentes réalisations en scrapbooking ? 

Vous souhaitez voir mes précédentes réalisations en encadrement ? 

 

Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Découvrez "La Patiente", mon roman en ligne

 

 

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 00:55

Chapitre 1 : "Le petit prince d'Angkor, page 8"

 

Photo : dans un des pays les plus pauvres du monde, dont un million d'habitants a disparu sous la torture des Khmers Rouges, le sourire illumine les visages. La convivialité, la chaleur de l'accueil sont de mise. De quoi déchanter lorsque, quelques instants après l'atterrissage en France, l'on doit affronter les mines taciturnes de nos compatriotes dans les transports en commun parisiens.

 

« Entre seize et vingt-quatre ans. C’est la période idéale pour les jeunes filles. Les hommes, eux, se marient un peu plus tard, entre vingt-sept et trente ans. Le temps d'amasser un petit pécule pour financer les dépenses du mariage ». Rattha appréciait la beauté de sa petite voisine. « Je n'en demande pas plus. Ni à devenir riche. Je souhaite juste avoir suffisamment pour vivre et nourrir ma famille ».
 
Il me déposait à l'entrée des sites. Je lui donnais rendez-vous une ou deux heures plus tard. Lorsqu'à mon retour, je m'inquiétais de savoir s'il s'était reposé, peu habituée que j'étais de m'accorder un chauffeur pour la journée, sa réponse demeurait invariable : « Je n'ai pas eu le temps. J'ai mangé, un peu. Parlé. Écouté les autres ». Il aimait la simplicité, la nature. Il souriait tout le temps, aimait dialoguer avec les gens. Il était toujours d'égale humeur, prévenant, attentif. Même lorsqu'il devait me ramener à l'hôtel, à l'arrière de sa mobylette fatiguée, et sous une pluie battante. « You are OK ? ». Moi, oui. A l'abri sous ma cape de pluie. « And you ? ». « Oh, I'm fine », me répondait-il toujours en éclatant de rire, trempé jusqu'aux os. Sa petite fiancée le rendait joyeux en toute circonstance. Son cœur battait pour elle.
 
 
Rattha masquait tant bien que mal son inquiétude. La jeune fille ne lui prêtait plus guère d'attention : « avant, on se parlait tout le temps. Mais on s'est un peu chamaillés ». Depuis, elle l'évitait. Elle ne s'intéressait plus à lui comme avant. Il avait peur de la perdre avant d'avoir pu conquérir son cœur. N'allait-il se noyer dans l'océan de son indifférence ? Il n'osait pas lui dire son amour. « I'm afraid ». Et pourtant, c'était la femme de sa vie. Il le savait. Déjà. Il espérait, si Bouddha exauçait ses prières, avoir amassé assez d'argent dans quelques années pour pouvoir l’épouser. Lui offrir une vie décente. Fonder une famille. Et lui faire des enfants. Deux seulement. Un garçon, une fille. Pour pouvoir leur apporter l'éducation adéquate. Lorsque nous nous sommes quittés, à l'aéroport, il m'a demandé quand je reviendrai à Siem Reap. « Pour ton mariage », lui ai-je répondu, des sanglots dans la voix. Peut-être jamais.
 
 
 

Pour connaître la suite de l'histoire, rendez-vous le mardi 12 juin 2007

Lire les pages précédentes : page 7 ; page 6 ; page 5 ; page 4 ; page 3 ; page 2 ; page 1
Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

 S'inscrire sur la liste des souscripteurs à la version papier

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 00:36

Bonjour à toutes et à tous,

 

 

Photo : Joseph, mon compagnon de vie d'alors, et moi posons pour la photo de notre dossier de presse. Nous nous sommes séparés depuis, mais ce voyage au long cours demeure, pour chacun de nous, une des plus belles aventures de notre vie.

 

Je vous l'ai promis il y a quelques jours. Voici donc venu le temps de vous raconter une incroyable aventure de quatorze mois. Certes, ce voyage est déjà un vieux souvenir. Mais il demeure si présent à mon esprit et à mon coeur que les années n'ont en rien effacé les merveilleuses rencontres, les émotions, les expériences, les apprentissages et les enseignements consignés dans mon corps et dans mon âme au fil des jours et des mois de ce Tour du Monde de l'Enfance.

 

J'avais 28 ans, Joseph, 38. Dès ma plus tendre enfance, j'avais décrêté qu'un jour, je partirais courir le monde. Faire un tour. En octobre 1990, je soumis la question à mon compagnon de vie. "Je vais partir pour un voyage de longue durée. Un an au moins. Viens-tu avec moi ?". Mes propos sous-entendaient que s'il choisissait de ne pas m'accompagner, je volerais seule vers l'ailleurs. Il me demanda 48 heures de réflexion. Je les lui accordai de bonne grâce. Le compte à rebours terminé, il m'annonça qu'il était de la partie. Mais à une condition : bâtir un projet, imaginer un fil conducteur.

 

De mon côté, je serais volontiers partie sur les chemins du monde pour le seul plaisir de découvrir les peuples et leurs diversités, d'enrichir mes connaissances, d'ouvrir mes sens et ma conscience sur d'autres réalités, de prendre le recul nécessaire à l'analyse du mode de vie occidental. Cela suffisait déjà à mon bonheur et à ma soif d'exploration. L'idée de mon futur compagnon de pérégrinations me parut cependant recevable.

 

Chacun se creusa les méninges de son côté. Il nous fallait inventer le bon concept, dénicher des partenaires, élaborer notre feuille de route, rassembler auprès de voyageurs expérimentés dans le voyage au long cours de précieux tuyaux sur les transports, les modes d'hébergement, les lieux à visiter, les budgets prévisionnels par pays.

 

Peu de temps suffit à nous mettre d'accord. Notre projet aurait pour thème l'Enfance. Lui était journaliste, moi consultante en technologies de l'information. Les voyages, la communication, la photo, l'écriture, la vidéo : à nous deux nous possédions tous ces savoirs. Et une volonté commune : à l'heure où éducation, avenir, solidarité, intégration, échanges s'avéraient les maîtres-mots de la jeunesse à l'horizon 2000, nous souhaitions mettre notre savoir-faire et notre pédagogie de l'information au service des enfants de France, en leur faisant découvrir ces autres enfants des pays de notre périple. L'esprit du projet s'affirmait de jour en jour. Sa dénomination en découla tout naturellement : Le Tour du Monde de l'Enfance, un tour du monde en textes, en films et en photos sur les enfants du monde pour les enfants de France.

 

Nous avions donc un concept. Un titre. Et un double objectif initial : apporter aux enfants de notre pays soif de découverte, conscience de l'Autre, imagination, solidarité en les invitant à regarder, apprendre ces enfants d'un autre monde dont ils ignoraient parfois jusqu'à l'existence et les modes et conditions de vie ; au delà de la connaissance d'un pays, inviter les enfants de France à communiquer, construire des échanges, agir pour aider ces copains du bout du monde, en apportant des solutions simples par des gestes simples à des problèmes concrets que nous pourrions entrevoir. Vaste et noble projet.

 

Nous fûmes ambitieux, en retenant une quarantaine de pays pour notre itinéraire. Première destination, le Guatemala. Suivraient les autres pays d'Amérique centrale. Puis l'Amérique du Sud, les Iles du Pacifique, l'Océanie, l'Asie, pour terminer par l'Afrique. La réalité comprima ces quarante pays en... seulement quinze. Fort heureusement, nous avions eu la présence d'esprit de mentionner, dans notre dossier de recherche de partenaires, que la liste des pays retenus ne constituait pas un parcours impératif, mais un menu à partir duquel nous déterminerions notre itinéraire selon les opportunités et l'intérêt des situations rencontrées. La seule certitude, billet d'avion aller simple en poche, demeurait le point de départ de notre aventure : Guatemala Ciudad.

 

 Suite de l'aventure du Tour du Monde de l'Enfance, rendez-vous le lundi 11 juin 2007 

Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

.Mémoires de voyages

.Une photo, une pensée

Découvrez « La Patiente », mon roman en ligne

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 11:00
 
Bonjour à toutes et à tous, et bonne fête à toutes les mamans de France et du monde,
 
Photo N°1 : Pour illustrer cet article, j'ai tenté pour la première fois une page Clean and Simple, ou qui se voulait ainsi au départ, pour présenter ma vocation d'auteure. Les titres sont découpés à l'aide d'un pochoir Fiskars.
Vous aimez ce blog ? Vous avez des suggestions, des avis, des commentaires, des remarques, des critiques ? Cet espace de communication se veut interactif. Je l'ai créé pour vous, lecteurs internautes. Concevoir et alimenter un tel blog exige des heures de travail incalculables, des efforts draconiens, une rigueur éditoriale et une discipline de publication sans failles.
 
 
Je conçois la vie comme une succession d'expériences dont on tire les enseignements et dont on réalise la synthèse au fil du temps. Je voyage depuis plus d'un quart de siècle, je goûte aux plaisirs de la photo depuis plus longtemps encore, et je m'initie progressivement à tout ce qui permet de la mettre en valeur.
 
Photo N°2 : En guise de journaling, j'ai opté pour l'écriture manuelle : "Communiquer son savoir ne représente-t-il pas l'ultime raison de vivre de l'être humain ?"
 
J'ai effectué un Tour du Monde pendant quatorze mois avec mon compagnon de l'époque. Avec le thème de l'Enfance pour fil conducteur. Nous avons produit, par nos propres moyens, treize documentaires vidéo sur les enfants du monde : depuis « Les enfants mineurs de Potosi (Bolivie) » à « La Roue de la fortune », sur l'astucieux usage des deux et trois roues par le facétieux peuple cambodgien. Ces films, ainsi que l'exposition photo conjointe, ont été diffusés dans le milieu scolaire et dans des festivals de vidéos et de diaporamas d'aventure et de voyage.
 
 
J'ai oeuvré pendant quinze ans dans le conseil en nouvelles technologies de communication : du minitel à l'Internet, en passant par la radiomessagerie, la téléphonie interactive, les bornes interactives et le CD-ROM. J'ai publié plus de cinq cents articles en cinq ans dans la presse professionnelle en tant que journaliste spécialisée dans ce domaine.
 
 
Et puis, à 35 ans, j'ai vécu les affres de la maladie grave. Lymphome de Hodgkin, cancer des ganglions lymphatiques. Cette maladie m'a laissée exsangue pendant de nombreux mois. Avec des séquelles (ménopause, paresthésies des pieds) dont la médecine pensait qu'elles étaient irréversibles. J'ai cherché dans d'autres voies, plus holistiques et énergétiques. Avec succès. Au bout de 20 mois, ces séquelles avaient disparues. Cette maladie a également révolutionné ma vie grâce aux réflexions et introspections engendrées. J'ai développé mes capacités de perception et de réharmonisation des énergies des lieux, des hommes et des animaux, étoffé au fil des ans ma connaissance des dysfonctionnements humains et mon potentiel d'aide aux autres dans ces domaines.
 
 
Photo  N°s 3 et 4 : Le titre de l'article a inspiré cette page et son titre : "Auteure libre, éclectique et passionnée".
 
 
Je rénove depuis trois ans une maison familiale, de mes propres mains, avec l'aide précieuse de mon père, à partir des conceptions universelles et inspirées sur l'énergie de l'habitat. Une maison ancrée dans le monde, reliée aux cinq continents, au ciel-père et à la terre-mère, à mon âme et à celles de mes ancêtres.
 
 
Ce blog se veut la synthèse de toutes ces expériences, de tous les savoirs et connaissances accumulées. Il a l'ambition de contribuer à l'ouverture de conscience de l'ère nouvelle du Verseau. A sa mesure. Avec ses insuffisances et ses forces. Merci de m'aider à corriger ces insuffisances. Merci également de contribuer à porter à la connaissance du plus grand nombre les forces et les atouts de cet espace de communication de l'électron libre que je suis et resterai.
 
 
 
 
Privé de sens et de liberté, l'être humain ne peut vivre son chemin de vie et réaliser ce pourquoi il s'est incarné. Merci à vous de m'avoir rendu visite. Merci de l'intérêt que vous m'avez manifesté. Je vous attends très prochainement sur le blog des Voyageurs du Nouveau Monde. Je compte sur vous. Il y tous les jours quelque chose à lire, et à dire, sur http://www.voyageursdunouveaumonde.fr
 
 
 

Soyez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Vous souhaitez voir mes précédentes réalisations en scrapbooking ?

.Scrapbooking et voyage : les fleurs de la Martinique

.Cartes en scrap pour 70 bougies

.Scrap et cartonnage : mini-album pour 70 bougies

.Scrapbooking et voyage = ma première page de Book of Me !

.Voyage et scrapbooking : les enfants pauvres du Cap Vert

.Scrapbooking : voyage au Kinnaur et au Spiti

Découvrez « La Patiente », mon roman en ligne

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article
Repost0
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 08:33
 
 
Bonjour à toutes et à tous,
 
Dernière mise à jour : vendredi 23 novembre 2007
 
 
Etant donnés les nombreux et chaleureux messages d'encouragements, de suggestions et de critiques reçus depuis l'ouverture du blog des Voyageurs du Nouveau Monde, j'ai décidé d'ouvrir un livre d'or. Je vous invite à y déposer vos avis, suggestions, remarques et commentaires sur le contenu de ce blog, sa ligne éditoriale, les aspects graphiques et visuels, vos aspirations quant aux contenus des articles à venir. Pour cela, vous pouvez cliquer, dans l'entête, sur le choix « Me contacter » ou, en cas d'impossibilité technique (c'est parfois une question de navigateur et de logiciels de messagerie), m'adresser un mail en recopiant l'adresse suivante : voyageursdunouveaumonde@orange.fr
 
 
Je ne publierai ni votre nom, ni votre adresse e-mail. Le cas échéant, si vous préférez apparaître sous un pseudo, merci de me le signaler.
 
 
Merci à toutes et à tous pour vos commentaires et votre soutien. Je mets en ligne quasi-quotidiennement de nouveaux articles. Je vous attends très prochainement sur http://www.voyageursdunouveaumonde.com
 
 
 
 
Consultez le  livre d'or des voyageurs du nouveau monde !
 
 
Pour ton blog. M. avait choisi overblog et je n'avais vraiment pas trouvé ça super comme interface, pourtant ton blog à toi est nickel lisible, clair et tout et tout. Comme quoi...
Eveline
lundi 12 mars 2007
Je viens d'aller voir les nouveautés. Moi ton site me plaît bien. J'aime les photos que tu y a mises car on voit bien les objets et les encadrements. Pour ce qui est du scrap c'est bien aussi. Ce que j'aime c'est lire les commentaires que tu ajoutes avec les photos.
Florence
lundi 16 avril 2007
Comme je peux le constater tu t'es lancée un nouveau défi, le démarrage d'un blog. J'en avais eu des échos avec Flo et j'étais alors voir un peu : superbe mais comme tout ce que tu entreprends d'ailleurs.
Corinne
mardi 24 avril 2007
Je n'arrive pas à aller sur ton blog ni sur ta messagerie. Dis moi ce que je dois faire pour accéder à ton blog ??
Essaie de me donner une solution pour ton blog car je suis convaincue, te connaissant un peu, qu'il doit être super intéressant.
Catherine
mercredi 2 mai 2007
J'irai sur ton site dès ce soir: il paraît fort intéressant. Le sommaire met déjà l'eau à la bouche.
Géraldine
mercredi 2 mai 2007
Comme je le vois, tu ne chômes pas comme d'habitude !!!
Voilà je suis allée faire un tour sur ton blog, qui est vraiment super. Tes réalisations en ligne m'ont donné envie de me ressourcer dans ta maison des cinq continents. Nous suivrons ton blog avec attention...
PS : j'ai fait suivre ton blog, à Mimi et Fredo et d'autres amis.
Corinne
mercredi 2 mai 2007

Je viens de recevoir ton mail et donc d'aller faire un petit tour sur ton blog. Tout d'abord félicitations pour avoir sauter le pas et démarrer cette nouvelle aventure.
Je n'ai pas tout lu évidement et je n'ai pas fait de commentaires dans tes différentes rubriques. Je vais donc juste ici faire des commentaires d'un point de vue technique:

J'aime bien: 1/ les couleurs: tu n'es pas tombée dans le piège des multi couleurs "flashantes" qui rendent la lecture difficile. Tu as choisi des couleurs qui n'agressent pas les yeux. Le seul petit bémol sera pour le menu ou le bleu sur fond orange n'est pas des plus visibles. 2/ la présentation générale est assez claire. Le problème général des blogs (enfin c'est mon avis) est qu'ils sont souvent remplis d'une multitude de petites fenêtres qui traitent de milliers de sujets mais que finalement on n'y comprend pas grand chose. Chez toi c'est assez simple. La page centrale, et les colonnes avec des titres clairs et précis.

Les moins bien maintenant: Sur mon pauvre petit écran 15 pouces avec une résolution de 1184*752, je n'arrive pas à avoir la totalité de la largeur. Essaie, dans la mesure du possible de ne pas dépasser les 1024 de largeur (je sais c'est facile à dire). Enfin, il y a plein de photos sur lesquelles on aimerait bien faire un agrandissement. C'est dommage de ne les voire qu'en vignette. Voilà pour mes commentaires techniques. Encore bravo pour tout ce travail.

Sylvain
mercredi 2 mai 2007
en fait j'ai cliqué sur le lien en surbrillance et ça ne marche pas, mais quand je saisi l'adresse dans la fenêtre cela fonctionne. c'est bien j'attends la suite du roman une page par semaine cela me va......
Georges
mercredi 2 mai 2007

J'ai fait suivre à 6 personnes. J'espère qu'elles vont bien aimer. Moi j'ai trouvé que ce que tu as lancé sur le net est bien. Cela me plaît en tout les cas. Ainsi tu as trouvé une façon de publier ton livre. Bonne idée de diffusion. Si on regarde les commentaires on voit qu'il y a des scrappeuses qui vont déjà y faire un tour. C'est un bon début.

Florence
mercredi 2 mai 2007
Quelle énergie.... j'ai souscrit bien sûr et en attendant j'ai lu les quelques premières pages.
 
Isabelle
vendredi 4 mai 2007
J'ai été très heureuse d'avoir de tes nouvelles. Je trouve ton idée géniale !! Je n'ai pas encore pris vraiment le temps pour tout consulter mais le peu que j'ai vu me passionne.
Toutes mes félicitations et encouragements pour la suite!!
 
Michelle
vendredi 4 mai 2007
Pour ce qui est de ton blog, bravo pour ce que tu as déjà fait, il est très bien fait et vraiment intéressant.Si tu veux que l'on t'aide à faire encore mieux, ce sera avec plaisir bien sûr, je demanderai à F. qu'elle réponde à tes questions ou qu'elle fasse elle même ce que tu désires faire pour enrichir ton site !
Mais attention, les outils et le principe des blogs ne permettent pas forcément de faire, plus qu'un blog, un site…
 
Philippe
vendredi 4 mai 2007
Vu ton blog. Je suis impressionné. Te voilà familière d'une informatique que je ne maîtrise pas moi-même. C'est une excellente idée et je pense qu'elle trouvera des échos étant donné tes contenus, tes pensées, tes démarches.
Je l'ai pour l'instant parcouru. Ca me semble de bonne tenue. J'ai vu que tu as commencé à mettre en ligne deux chapitres de ton livre sur ta maladie. Je vais m'y plonger aussi.
Au plaisir de te confier la suite de mes observations
 
Joseph
dimanche 6 mai 2007
Félicitations pour ton blog car il est super top (tu es super pro-fes-sion-nelle !! ;-) et c’est une très bonne initiative pour faire partager tes voyages, tes expériences et ton vécu entre le Laos et la Réunion ! Lol !Depuis que nous avons vu tes pages, nous n’avons qu’une envie nous aussi, partir au soleil ! Lol ;-).
Si tu as besoin de conseils ou de soutien pour le référencement de ton blog (pour qu’il apparaisse dans les premières pages des résultats des moteurs de recherche), c’est avec grand plaisir car ce serait une bonne opportunité que de le faire connaître au plus grand nombre pour qu’il soit très sollicité et visité vu sa qualité ;-).
… et félicitations aussi d’avoir écrit un roman… (quel talent ! ;-)
Benji et Patou
dimanche 6 mai 2007
Je constate que tu es toujours aussi active, c'est vraiment génial cette énergie.
Jean-François
lundi 7 mai 2007
Je suis heureux de savoir que tu n'as pas perdu ta verve et que tu es toujours aussi passionnée.
Pierre
lundi 7 mai 2007
Quel travail colossal ! on attend la suite du roman avec impatience !
j'espère qu'il y aura suffisamment de souscripteurs pour avoir un tirage papier. Petit problème technique : pour ma part , je n'arrive pas à accéder directement au blog à partir de l'adresse donnée ; heureusement Elodie était là pour trouver une autre possibilité d'accès.
Sylvie
lundi 7 mai 2007
Jai été épatée par le travail que tu as fait! Je n’ai fait qu’une visite de curiosité pour l’instant et ne suis pas une pro du blog. La première impression est chaleureuse, colorée, et il y a de la matière à lire, à découvrir.
Florence
lundi 7 mai 2007
Je découvre à l'instant ton blog. Je vais profiter du jour férié de demain pour regarder son contenu qui me semble déjà être un travail pharaonique.
Franck
lundi 7 mai 2007
J'ai bien reçu ton précédent mail mais je suis en Chine avec des céramistes français et n'ai que peu de temps à moi. Je trouve ton projet très intéressant et je regarderai de plus près des mon retour, à la fin du mois.
Sandor
mardi 8 mai 2007

Je viens de jeter un oeil sur ton blog et ai commencé la lecture de ton récit. Lecture agréable qu'on a envie de poursuivre. Quant à ton blog son nom ne risque t-il pas d'engendrer quelques confusions avec Voyageurs du Monde ?

Philippe mardi 15 mai 2007

Je suis allée jeter un oeil sur ton blog. Au départ par curiosité, rapidement par plaisir... Plaisir, c'est ce qui me vient toujours à l'esprit lorsque ma route, même virtuelle, croise le chemin de celle d'une ancienne de cette petite aventure qu'était Internenettes. Partager un instant un bout de route... même uniquement sur la toile...Je te souhaite de réussir dans ton entreprise éditoriale.
Nathalie
vendredi 18 mai 2007
Et oui je suis affreusement coupable de ne pas avoir répondu à ton mail de voeux mais il était tellement riche philosophiquement que je voulais réfléchir à une réponse qui paraisse intelligente mais le temps a passé et j'ai oublié de le faire (bien que je l'ai imprimé et mis sur ma table de nuit dans ce but mais ....on remet toujours au lendemain ce que l'on pourrait faire le jour même....)…Bon je vais te laisser en te souhaitant beaucoup de succès pour ton bouquin
Monique
vendredi 18 mai 2007
J'ai bien reçu ton mail et ai visité ton blog, je me suis même permise de transmettre l'adresse à des amis.Je ne t'ai pas fait de commentaires sur ton blog, mais je l'ai trouvé formidable, tant par le contenu que la mise en page, cela donne envie d'y revenir. D'ailleurs je viens de m'y abonner !
 Françoise
dimanche 20 mai 2007
Voici mes observations sur ton blog.
Impression globale ou première impression. Très agréable, attrayant. On a envie d'entrer dedans. C'est dû au titre (belle police) et à la frise de photos.Moi, j'aime bien cette frise avec des photos de loin, et de près. Je vais te faire rigoler, j'ai perçu une philosophie là-dedans, du genre : on peut être dans le paysage parmi les autres et avoir sa propre personnalité et importance (photo de près) !!!
La structuration titre, frise, présentation succincte puis sommaire fonctionne bien aussi (logiquement et de façon commune, le sommaire est en tête de page).
L'alliance des couleurs bleu et ocre fonctionnent bien aussi. Par contre, l'ocre est inapproprié comme formulaire de commande du livre, c'est même gênant. Préférer le bleu.
Dans l'ensemble, belle maîtrise de la réalisation du blog.Ben, je trouve que tu marches bien et apprends bien. Comme je te dis, il n'y a pas de trace d'amateurisme bas de gamme comme certains site foutoirs. Bravo.
Joseph
lundi 21 mai 2007
Cela faisait plusieurs jours que je n'étais pas allée sur ton site et c'est toujours un véritable plaisir de découvrir ton roman pas à pas, km après km. Comme je n'ai pas beaucoup de temps, j'ai laissé la parole des sages pour demain ou ce soir, ou plutôt cette nuit. Je me permets de t'écrire quelques rares coquilles relevées…
Bonne soirée et à bientôt le plaisir de te lire ...
Catherine
jeudi 24 mai 2007
Quel travail sensationnel que cette création de blog !! Quelle rapidité pour la parution des articles ! Je mets un peu plus de temps pour répondre !! Il y a déjà quelque temps , j'avais laissé notre nom pour la souscription de ton livre ; or il semblerait que cela ne soit pas passé ; peut-être souci de manip de ma part !!! alors tu peux compter sur notre adhésion. Bonne continuation pour le blog !
Sylvie
vendredi 25 mai 2007
Je vais aller faire un petit tour sur ton site pour voir les nouveautés.
 
Catherine
dimanche 27 mai 2007
Bravo pour ton blog, quel boulot, non ? J'y ai fait un tour, mais j'y retournerai de temps à autre. Pourrons-nous suivre tes prochains voyages en ligne ?
Hélène
dimanche 27 mai 2007

J'ai parcouru rapidement votre site. J'y retournerai.J'ai commencé à lire un peu le chapitre du "petit prince d'Angkor". J'en suis encore toute émue, car j'en ai rencontré un de ces petits princes d'Angkor, en avril dernier. Il s'appelait Phiep, c'était mon chauffeur de tuk-tuk pendant 4 jours, pour la visite des temples d'Angkor. Lui, était un peu plus âgé. Il avait déjà une famille à nourrir, une femme et une petite fille. J'ai 40 ans. C'était mon 1er voyage en Asie. Je n'étais jamais sortie d'Europe, alors que le continent asiatique m'appelait depuis de longues années (dans un poème, il y a longtemps, j'avais écris que je rêvais de l'Asie magique et de lointains territoires). J'avais peur en avion, il est vrai. Mais plus simplement, ma vie, mes aspirations personnelles étaient ralenties, bloquées quelque part. Moi, c'est mon psychisme qui était malade. Et là, depuis quelques mois, il commençait à guérir, au point que me sentant des ailes, je programmais un voyage au Cambodge et au Vietnam.

Mon petit prince d'Angkor à moi, fût mon premier contact avec l'Asie. Toujours, je me souviendrai, de ce soir, à l'aéroport de Siem Reap, où après 14 ou 15 h de vol, 3 atterrissages, 3 décollages, bourrée de lysanxia, j'arrivais en Asie, vaccinée à tout jamais de ma peur en avion. Il était venu nous chercher en tuk-tuk, avec un de ses collègues, pour nous conduire à notre hôtel. Il était aimable, souriant, ravi que mon fils cadet se fasse une joie de monter en tuk-tuk. Il faisait chaud et lourd, malgré que le soleil soit couché, et la vitesse du tuk-tuk qui se faufilait dans la circulation nous apportait beaucoup d'air. Une sensation de canicule, de grand air et de douceur, à la fois. Des cocotiers, des scooters avec 2, 3, 4 personnes dessus et des tuk-tuks partout. Ca y était, c'était là, maintenant, j'étais en Asie. Moi, frôlant les autres véhicules, coupant les virages à gauche, roulant parfois à contre-sens, alors qu'habituellement je supporte difficilement les trajets en voiture, lorsque ça n'est pas moi ou mon mari qui conduit. J'ai une confiance inébranlable en ce jeune homme, que je ne connais que depuis quelques minutes. Il a l'air si adroit. Mes peurs sont restées à Orly, avec tout le conformisme et l'excès de sécurité de la vie occidentale.

Oh, il y aurait encore beaucoup à dire, sur ce "petit prince d'Angkor" là, aussi. Un e-mail n'y suffira pas. Je retiens surtout nos conversations dans un anglais approximatif (le mien autant que le sien). M'ayant interrogée sur le climat que nous avions à Paris, j'en étais venue à lui expliquer que nous avions certaines années quelques semaines de canicule en été. Il avait l'air si désolé, en apprenant que certaines personnes âgées, peu habituées à de telles températures chez nous, en mourraient. Voilà, c'était ma façon, à moi de saluer votre blog, et votre passion pour toutes les formes de voyage. Je vous propose quelques petits voyages, au fil de l'eau et des chemins, si ça vous dit, de la randonnée à pied et du canoë que je pratique en famille et qui sont mon mode de voyage préféré, en communion avec la nature : http://perso.orange.fr/allonzalaventure

 
Catherine
dimanche 10 juin 2007
 Je viens de regarder ton blog,tu as bien travaillé, est-ce que tu fais tout au fur et à mesure ou est-ce que c'est un travail préparé depuis longtemps ?
J'aime bien ton roman et c'est même la rubrique que je préfère, par contre
j'ai tendance à me mélanger avec "tour du monde de l'enfance" et "mémoire de
voyage". Peut-être devrais-tu en supprimer une et te consacrer davantage à
ton roman ? C'est juste une suggestion bien sur.
Autre suggestion, il y a tous les matins sur europe 1 une rubrique sur les blogs (c'est d'ailleurs comme ça que j'ai eu envie d'en découvrir) tu peux peut-être aller sur leur site et te faire connaître ?
Ce que j'aime bien, c'est qu'à chaque fois les différents sujets que tu abordes me font réfléchir, par exemple le sujet des OGM m'ont fait penser à ce que nous mangions et aux allergies de J., aujourd'hui pourquoi nous existons, le but de la vie, c'est vraiment très bien.

Christine

mardi 26 juin 2007

 Bonjour,

S’inscrire ou ne pas s’inscrire ? Etre mis au courant des nouvelles parutions ou laisser l’excitation enfantine me gagner à chaque nouvelle visite ? Je n’ai pas encore pris ma décision même après quelques visites. Je reste donc patient quand à la parution des chapitres et surtout de la rubrique « une photo, une pensée ». Le PLAISIR de lire de nouvelles lignes sans en être prévenu me convient à merveille sachant que le nombre de choses à voir et à lire dépasse les 5 minutes réglementaires pour retrouver la notion du PLAISIR. Bravo à toi pour ce travail exigeant, fastidieux mais si bien réalisé. Bravo pour la qualité des photos et des explications. Bravo pour ce récit rondement mené (non je ne suis pas critique littéraire), rempli de finesse, d’humour, de poésie et d’espoir. Merci pour ce blog.

Julien

Dimanche 5 août 2007

Bonjour,
Je m'appelle France et je viens du Québec. Je fais de l'encadrement comme loisir depuis quelques années et j'adore encadrer des photos d'enfants du monde. Sur le site http://www.voyageursdunouveaumonde.com/categorie-1239780.html,  il y a, en haut de la page, une très belle photo d'un bébé avec sa mère. Pensez-vous que je pourrais avoir une version JPG de cette photo. Merci de l'attention portée à ma demande.

 France

Jeudi 16 août 2007

 

Bonsoir
Que se passe t il ? pas de nouveautés !!!
A bientôt
 
Françoise
Jeudi 6 septembre 2007
Bonsoir Fabienne,

Je quitte ton blog à l’instant en ayant découvert la nouvelle page de ton roman qui me bouleverse toujours. Je n’ai pas encore tout lu mais suis une adepte de ce blog qui me fait te découvrir un peu plus à chaque lecture ; j’aime y faire des petites (ou grandes) visites régulièrement pour la beauté d’une photo, la truculence de tes anecdotes, l’émotion de tes rencontres avec les autres et surtout avec toi-même…bref j’attends avec impatience le mail m’avertissant d’une nouvelle page. Une remarque : je n’arrive pas toujours à naviguer dans le bon sens !!! Manque de pratique sans doute !

Pour le reste j’aime beaucoup les couleurs choisies très douces, très agréables ; je suis moins attirée par les encadrements car j’avoue être adepte de l’encadrement « neutre » sans « résonance » sur la photo. Affaire de goût ou d’habitude je ne sais pas.

J’adore bien évidemment aussi tes chatons ! Qui sont-ils ??

As-tu déjà écrit tout ton livre ou bien l’écris-tu au fur et à mesure ? Je suppose que cela doit te demander une grande énergie de revivre ses moments si difficiles. En tout cas, bravo pour la plume, joli talent d’écrivain !

 

 

Christine

Vendredi 14 septembre 2007

 

Méga génial ton blog

Pierre-Yves

Jeudi 8 novembre

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 
 

Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Découvrez « La Patiente », mon roman en ligne

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article
Repost0
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 11:33

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

    

      

      

http://www.voyageursdunouveaumonde.com a déjà un mois d'existence ! Le 1er mai, je portais à votre connaissance la création de ce blog sur toutes les formes de voyage, depuis les passionnantes pérégrinations sur les cinq continents aux toutes aussi riches aventures du voyage intérieur. Je souhaitais expérimenter ce mode de communication, apprendre, produire et vous offrir un contenu de qualité. Pour vous faire partager ma passion du voyage, de la vie, de la quête de sens, de la compréhension des dysfonctionnements de l'être humain, de la photo et des arts créatifs permettant de mettre en exergue les photos de voyage.

 

Je veux tout d'abord vous remercier sincèrement pour votre soutien, pour vos messages et commentaires très encourageants et très chaleureux. Je souhaite aussi remercier ceux qui ont profité de ces échanges d'e-mails pour me donner de leurs nouvelles. La vie moderne engloutit souvent notre temps et notre énergie. Elle nous ravit la capacité à communiquer avec celles et ceux que nous avons un jour ou l'autre croisés sur le chemin de la vie. Je suis de celles et ceux qui demeurent fidèles à leurs amitiés et à leurs rencontres. Et j'apprécie de recevoir de temps à autre, même après quelques mois ou années d'éloignement, des nouvelles des uns et des autres. J'ai d'ailleurs mis un point d'honneur à répondre à chacun.

 

Les anniversaires sont toujours propices aux bilans. J'ai créé ce blog pour vous faire part de mes expériences sur les voyages, sur le voyage intérieur, sur la maladie, sur l'écriture et les loisirs créatifs. Concevoir et alimenter régulièrement un blog ou un site web requièrent une grande énergie, de nombreuses heures de travail et une foi en sa capacité à séduire les lecteurs. Voici les statistiques de ce premier mois d'existence.

 

 

Nombre total de visiteurs uniques

 1421

Nombre total de pages vues

6250 

Journée record en nombre de visiteurs uniques

 75

Journée record en nombre de pages vues : 1/05/2007

359

Nombre moyen de visiteurs par jour

 41

Nombre moyen de pages vues par jour

162 

Blog Rank le plus élevé atteint dans le mois

65 

 

 

Délectez-vous des nouvelles rubriques créées cette semaine

.Mémoires de voyages

.Une photo, une pensée

.Le Tour du Monde de l'Enfance

Pour être informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Découvrez « La Patiente », mon roman en ligne

 

www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 11:22
Bonjour à tous et à toutes,



Photo 1 : A sa mort en 1936, le Docteur Bach laissa deux petits livres décrivant ses méthodes de traitement par les fleurs : "Guéris-toi toi-même" et "Les douze guérisseurs et autres remèdes". L'ouvrage "
La Guérison par les Fleurs", publié au Courrier du Livre, rassemble ces deux petits livres en un seul.

Dans cette rubrique Paroles des Sages du Monde, j’évoque ceux qui, à mon sens, ont contribué à éveiller les consciences. En ce dernier jour du joli mois de mai, je fais ce qu’il me plaît, comme nous y invite la tradition populaire, souvent riche de bon sens. Et il me plaît de vous entretenir du Docteur Bach. Edward de son prénom. Je l’ai rencontré au début de l’année 2000. Du moins sa mémoire, sa conscience, ses découvertes. Car ce médecin britannique, bactériologiste puis homéopathe, avant de réaliser le grand œuvre de sa vie sur les vertus des énergies florales sur les états émotionnels, quitta ce monde, du moins dans cette incarnation là, en 1936.

Il mourut pauvre, comme nombre de grands hommes dont les découvertes ne sont, hélas, pas reconnues de leur vivant. La cinquantaine à peine dépassée. Le mécénat a ceci de précieux qu’il autorise les travaux les plus pointus et les recherches les plus approfondies et les plus novatrices. Mais il n’existe plus guère pour ceux qui osent sortir des cadres établis. Pour ceux qui remettent en question la pensée unique dont il est… fortement déconseillé de s’affranchir.
Edward Bach reprochait à la médecine de se concentrer sur la maladie et de négliger la personnalité du malade.


Ce médecin raillé par ses pairs ne pouvait se satisfaire de la disparition des symptômes, sans compréhension et élimination de la cause profonde des
maladies. A 43 ans, il abandonna les heurs et les honneurs de la médecine londonienne pour partir en quête de solutions au cœur même de la nature. Doté d’une intuition et d’une sensibilité très développées, le Docteur Bach ressentait les vibrations des fleurs. Lorsqu’il se promenait dans la campagne, dans un état émotionnel particulier, il était naturellement attiré par la plante, la fleur, l’arbre qui, par ses vibrations, l’apaisait, lui conférait une véritable stabilité émotionnelle.


Il découvrit tout d’abord les vertus de la Mimule (Mimulus guttatus) et de l’Impatience (Impatiens glandulifera) ou Basalmine. La première s’avéra un remède contre les peurs identifiées de la vie quotidienne. La seconde, comme son nom l’indique, contre l’impatience, l’irritation, l’intolérance. Il définit ainsi 38 états émotionnels parmi lesquels la colère, la jalousie, l’indécision, l’incapacité à trouver sa voie, la rigidité, le manque de confiance en soi, le sentiment de souillure, d’impureté, les ruminations obsessionnelles… Et concocta les élixirs floraux permettant d’y remédier. Dans l’ordre : Holly, Scléranthus, Wild Oat, Rock Water, Larch, Crab Apple, White Chesnut…


Photo 2 : Un champ de colza dans la région chartraine, non loin de Courbehaye, petit village beauceron. Lorsque vous vous promenez dans la nature, chassez vos pensées parasites, fermez les yeux et écoutez les fleurs et les arbres. Avec un peu d’entraînement et de persévérance, peut-être parviendrez-vous à entendre leur langage ?
 
Il existe aujourd’hui plusieurs milliers d’élixirs floraux dans le monde. Les travaux du japonais Emoto sur les cristaux d’eau gelée ont, depuis, mis en exergue les facultés de mémorisation de l’eau. Je vous en parlerai une autre fois. Le docteur Bach a tracé la voie d’une médecine holistique, considérant l’être humain dans son intégralité. Oserais-je dire dans son intégrité ? Le corps physique ne serait-il pas le seul reflet d’une dysharmonie entre la conscience supérieure, l’âme, l’être intérieur… et l’ego ?
 

 
Nourrissez-vous des Paroles des sages du monde

Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »

Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous

Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne

 


www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension. 

 

Partager cet article
Repost0

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...