Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 11:33

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

 

Photo : de jeunes enfants étudient consciencieusement dans un monastère bouddhiste de la vallée de la Spiti, dans l'Inde himalayenne. Septembre 2006.

 

J'inaugure ce jour une nouvelle rubrique baptisée "Voyage à travers le temps".  Dans ces articles, je traiterai de la multiplicité de nos vies dans toutes les manifestations de notre essence originelle. Par là-même, nous accumulons des mémoires, non seulement dans la représentation présente de notre manifestation énergético-spirituelle, mais dans chacune des représentations de cette dernière dans les temps et les dimensions spatio-temporelles.

 

Les enfants, avant d'être dénaturés par la société, mélangent allègrement les mémoires de leur vie naissante à celles de différentes incarnations passées. Ils peuvent reconnaître des objets leur ayant appartenu, des lieux dans lesquels ils ont déjà vécu dans une existence précédente, des âmes qu'ils ont déjà croisées sur leur route. Mais l'être humain moderne s'est coupé de ses mémoires et souffre de ne pouvoir les retrouver. Il est en quête permanente de son intégrité olfactive subtile. J'entends par là qu'il ne sait plus "sentir" la quintessence de son être véritable.

 

Pourquoi cette notion de continuité de la vie fut-elle supplantée par le raz-de-marée de l'unicité de l'incarnation tant terrestre que dans l'ensemble des galaxies ? C'est à cette question et à bien d'autres encore que nous tenterons de trouver réponse au fil de nos voyages à travers le temps.

 

Pour cette introduction, je vous propose un petit exercice. Imaginez seulement la possibilité qu'une partie de votre être soit si volatile qu'elle a pour capacité de se déplacer à la vitesse de deux fois celle de la lumière. Imaginez ensuite que cette lumière supra-solaire rayonne à travers les temps et relie toutes vos manifestions énergétiques simultanées ? Imaginez enfin, et je m'arrêterai à ce stade pour aujourd'hui, que l'intérêt de chaque manifestion de cette lumière supra-solaire consiste, de façon primordiale, à retrouver le lien avec toutes les autres manifestations de cette même lumière supra-solaire ?

 

 Lisez les autres chroniques d'une extra-terrestre

.L'inspiration de la Grande Pyramide d'Egypte

Nourrissez-vous des paroles des sages du monde
Alimentez votre réflexion avec « Une photo, une pensée »
 
Restez informé(e) de la parution des prochains articles, abonnez-vous
 
Vibrez avec « La Patiente », mon roman en ligne
 
   
 
www.voyageursdunouveaumonde.com, le blog de toutes les formes de voyage, de la photo de voyage, et des loisirs créatifs sur le thème du voyage... © Tous droits de reproduction textes et images interdits. Merci de votre compréhension.

Repost 0

Blog À Part...

  • : Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • Le blog des voyages vers les cinq continents, du voyage intérieur, roman en ligne, photos, scrapbooking, encadrement, cartonnage, loisirs créatifs...par Fabienne B.
  • : Des voyages vers les cinq continents depuis un quart de siècle au voyage intérieur, le blog d'un(e) électron libre et passionné(e)d'itinérances.
  • Contact

New : mon camino portugais!

Lorsqu'en mai 2012, j'ai entamé au Puy-en-Velay mon itinéraire jacquaire, j'étais loin d'imaginer succomber à la magie de ces voies légendaires. Et repartir sur la Via Lusitana moins de six mois après mon arrivée à Saint Jacques de Compostelle. De Lisbonne, je me suis lancée le 20 avril 2013 sur le "caminho portugues". S'il souffre parfois de longues portions de routes asphaltées et dangereuses, ce chemin n'en demeure pas moins fondamental...pour l'Histoire de l'humanité !

Pour tout savoir sur cette Via Lusitana, cliquez sur COMPOSTELLE 2013

Et bien sûr,  la rubrique Via Podiensis et Camino Francés, cliquez sur COMPOSTELLE 2012

Compostelle 2012

1600 kilomètres ! Partie du Puy en Velay le 5 mai 2012, j'ai marché jusqu'à Saint Jacques de Compostelle en 4 fois : 11 jours en mai, 13 en juin, 11 en août et 33 en septembre-octobre. Après une journée de repos à Saint Jacques de Compostelle, j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé en ralliant Fisterra, la fin des terres galiciennes, tournée vers l'Amérique, les pieds dans l'Océan. De belles rencontres chaleureuses, des encouragements mutuels, le respect de la nature et d'autrui, l'entraide de tous les instants, entre pèlerins et autour des pèlerins, cheminement intérieur et spirituel ont jalonné cette merveilleuse aventure humaine. J'ai salué Saint Jacques dans sa dernière demeure le 22 octobre 2012 sur le Champ des Etoiles, après avoir fêté mes cinquante ans au sommet d'O Cebreiro, et noyé mon regard dans l'azur de l'atlantique le 26 octobre avant, pour la première fois depuis le départ, de rebrousser chemin pour redescendre du phare de la fin des terres ! Pour accéder à la liste à jour des articles publiés, et au détail des articles sur Compostelle 2012, Via Podiensis et Camino Francés, CLIQUEZ ICI

Remontez Le Temps

Qu'ai-je à dire ?

Référencé sur...